Trilogie consacrée aux TGV lancés dans la course au record sur rail LEGO
2ème partie : le TGV 4402 - V150

C'était "
la" grande idée de cette édition 2008 de l'exposition "fana'briques" (ROSHEIM-67).Une piste de trains de 30 mètres de long , pour faire rouler des trains LEGO à des vitesses vertigineuses.Il va être difficile , après une telle expérience , de revenir à des trains qui roulent raisonnablement sous 9 volts dans notre salle à manger.

Le règlement stipulait que les participants devaient respecter la configuration habituelle des TGV dits "de record" pour concourir dans la categorie "officielle".Cette confiuration est 3 wagons encadrés par deux motrices.On pense donc immédiatement à la rame "V150" (pour 150 mètres par secondes) que la sncf a lancé à 574,8 Km/h le 3 Avril 2007 sur la ligne à grande vitesse "nord-est".Ce sont les fantastiques videos de la SNCF qui m'ont donné envie de reproduire ce train en lego, et vu les circonstances du concours qui s'annonçait , c'etait l'occasion ou jamais.
 

Ceux qui veulent revoir le règlement peuvent le
télécharger ici. Pendant les mois qui ont précédé le concours , j'ai gardé secrète , la realisation de mon 4402.Le TGV HSBC etait connu des AFOL's alsaciens, ainsi que le tgv 001,mais etant donné le caractère original , le mode de construction et de décoration , je tenais à ce que ce train soit une surprise lors de l'expo.

Ce train a été trés apprécié par le public pendant l'expo "fanabriques 2008"mais le jury a estimé (sans doute à juste titre) qu'avec les nombreuses modifications de pieces , les nombreux autocollants , il etait trop eloigné de "l'esprit lego" pour concourir dans la categorie "esthetique".On entend communément par "esprit lego" la notion de construire uniquement avec des pieces "LEGO" d'origine et non modifiées.Cette notion fait evidemment débat dans la communauté AFOL.Les partisants de la customisation (dont je fais ardament partie) pretendent que LEGO ne se prive pas de creer une meta-piece ou des autocollants quand c'est necessaire...mais il est vrai que dans le cadre d'un concours , la limitation au "pieces strictement LEGO" est une maniere de donner les mèmes chances à tout le monde.
Bien que dans l'absolu , le record au concours "fanabriques" ait été battu avec la rame TGV 001 , j'ai trouvé ça plus sympa de parler de record en faisant le parallèle avec le "vrai record" de 2007.Les chiffres obtenus par le système de chronométrage étaient fantaisistes , parce que évalués en fonction du rapport d'echelle avec le vrai train.La notion d'echelle est toujours quelque chose de tres flou lorsqu'on parle de LEGO, le train lui-mème est disproportionné, roues tres grandes, wagons tres courts, rapport hauteur/largeur non respecté.On aurait sans doute préféré une echelle de mesure moins favorable à des scores si élevés , le réalisme y aurait gagné.Mais ce n'est pas grave , l'essentiel etait de s'amuser , et de ce coté, le contrat etait plus que rempli .On en reparlera dans le prochain article qui sera consacré au TGV 001

Il faut que je rende un hommage au magazine FERROVISSIMO , qui raconte de manière passionnante l'épopée des trains à grande vitesse.Le No.14 "spécial TGV" a été lu et relu pendant toute la periode de develloppement de mes TGV LEGO.J'y trouvais sans cesse de nouvelles infos , des details sur les photos , je l'emmenais partout , pour le lire et le relire , dès que j'avais un moment de libre. Certaines images , comme celle ci dessous , a inspiré l'image du titre de cette page web.

 

Le No.14 de Avril 2007 est disponible sur le site officiel www.ferrovissimo.com ,ce numéro est spécialement dédié aux records du TGV depuis sa création.

 
Certaines pages web comme celle de "Pierre-13" (voir ici)m'ont egalement été trés utiles pour les vues sur les details de la rame (voir ici)
 
 

Ce train a suscité de trés nombreuses questions durant l'expo.Les plus fréquentes étaient concernant le NEZ et le PELLICULAGE.
Le nez
Le nez est tout simplement celui du train LEGO 7897

A la vue du résultat final , effectivement , on peut se demander si c'est bien la mème pièce.

Premier montage , pour avoir un aperçu des possibilité...

Immédiatement , le défaut connu de cette META PIECE saute aux yeux.Un moulage de qualité médiocre (c'est rare , chez LEGO).Des ecarts intolérables , qui donnent un montage trés laid. Cette pièce est considérée comme "ratée" par la plupart des amateurs de trains LEGO.

Un montage de briques collées , mastiquage des fentes ,et bouchage de la grille avant avec du mastic de carosserie. Mise en place de plaques en dessous pour tenir l'étrave.Cette etrave est d'ailleurs agrandie sur la rame du record , par rapport aux rames commerciales , pour ameliorer l'aerodynamique.L'étrave est également une pièce "maison , à partir d'un demi cylindre
6259.

L'arrondi du dessous est amélioré avec du mastic de carosserie.On commence sérieusement à s'éloigner de la pièce d'origine.

Le pelliculage
C'est sans aucun doute ce qui fait le succès esthetique de ce train.Je n'ai pas fait de photos du procédé de réalisation , mais il est assez simple à expliquer.Beaucoup ont cru que j'avais simplement "capturé" le dessin à partir de photos, mais ce n'est pas le cas .Le rapport longueur/hauteur ne permet pas vraiment d'exploiter directement des photos du train réel et ,à cause des proportions non respectées, le dessin est alors pollué par des tas de choses comme des fenetres ou des stickers au mauvais endroit etc...De plus je voulais un dessin legerement différent du réel car les motrices réelles on été repelliculé apres le record , pour etre remises en service commercial.Le dessin des motrices du train lego est donc un compromis subtil entre le dessin du record et le dessin de la motrice actuellement en service commercial.L'avantage est de pouvoir atteler les voitures du TGV HSBC qui sont compatibles et adaptés du point de vue de l'echelle.
 
Le dessin est donc entièrement réalisé avec PAINT SHOP PRO , il est imprimé sur du vulgaire papier autocollant avec une imprimante "jet-d'encre" puis recouvert avec de l'adhésif transparent pour le rendre brillant et proteger le dessin des traces de doigts.Enfin on découpe au cutter le contour des fenètres en se servant de l'effet de transparence derrière une forte lumière.
 
Pour simplifier le travail sur le modele, les coté gauche et droit sont symetrique, alors que sur le réel il y a des petites différences.
L'ébauche est réalisée avec du papier calque scotché sur le train, pour définir les contours et les jointures entre chaque wagon. Ces calques sont numérotés et scannés.Ils sont ensuite retravaillés informatiquement pour obtenir un "masque graphique" ,c'est a dire une sorte de pochoir virtuel , dans lequel on effectue les dessins bleutés des vagues.Des simples calculs de "regles de trois" permettent de redimensionner les dessins pour pouvoir ensuite les imprimer au millimètre près.Les logos ALSTOM,RFF,SNCF sont tirés des sites officiels, redimensionnés et imprimés à part , ils sont ensuite collés par dessus le pelliculage.
Le résultat me plait beaucoup , dans le sens où il ne s'est jamais prétendu etre une "maquette" mais plutot une reproduction stylisée.

L'articulation de la rame
Encore un élément qui fait l'originalité de ce train, l'articulation.Elle suscitait assez peu de questions lors de l'expo car on comprend assez vite comment c'est fait , rien qu'en la regardant.La difficulté est de faire une rame rigide , mais tout en respectant la configuration "motrices+remorques" du TGV réel .En tout etat de cause , il est illusoire de compter sur les atelages faits avec des aimants classiques ,comme c'est le cas sur le TGV conçu par "MATHIS" .Lors du concours de vitesse , certains TGV de ce type voyaient la motrice se detacher et partir seule vers la ligne d'arrivée , ce qui amusait beaucoup le public.

Mieux qu'un long discours , un petit schéma pour expliquer la cinematique des articulations.Les traits rouges sont des pivots,et les traits verts sont les separations des éléments.
A noter que , comme pour l'ensemble de mes trois TGV, ce système d'articulation est tres securisant pour la stabilité à haute vitesse ainsi qu'en cas de deraillement mais comporte un inconvénient majeur, il n'y a aucune articulation verticale.Le train ne peut pas monter sur un pont ou passer des dénivelés.Ce sera peut etre l'objet d'un develloppement futur.


La volonté de faire des "sandwichs" de plates et de turntables jusque sur le toit du train est liée à la volonté de solidité maximum.Quelques pièces ont du ètre amputées pour permettre la libre rotation des éléments.

Le système de séparation des wagons s'est vité avéré indispensable pour la manipulation du train, mais il est aussi devenu trés pratique pour panacher les atelages .Ainsi ,le TGV du record , peut ateler des wagons classiques comme ceux du TGV HSBC. Les motrices du 4402 réel ont d'ailleurs été remise en service commercial par la SNCF , qui en profitait pour exhiber le celebre pelliculage qui avait été partiellement conservé.
 

Pour ce faire , il a suffit de preparer un accouplement comportant un coté "motrice 4402" et un coté "Wagons classiques".
 

La taille des trains
Les photos ci dessous montrent globalement les raisons qui ont dicté l'echelle , le rapport hauteur/largeur, des trains.Commençons par faire abstraction de la difficulté de faire une reproduction fidele en 6 de large à cause de la taille des bogies-moteurs et des roues.La hauteur des wagons-voyageurs est dictée par la heuteur des places assises , et la place utilisée pour l'eclairage des cabines (piles dans le plafond).La hauteur de la motrice 4402 est dictée par la hauteur de la "met-piece-nez".Au final , ça fait un train qui a l'air un peu trop haut en version duplex , mais c'est le prix à payer pour avoir une compatibilité totale entre tous les elements.
La place en ce milieu de page reste reservée pour les photos ou videos du record.... à venir prochainement
 

Quelques anecdotes
 
Le jour de l'exposition , pour les tentatives de record , notre minifig NICO s'habille à la manière "record sncf" et devient, le temps d'un weekend, "Nico PIACZEK" , en hommage à Eric PIECZAK, le veritable conducteur de la rame V150. Il y rencontre la minifig MANU (un AFOL alsacien) qui lui offre un blouson "space classic revival"
 

De retour à la maison , c'est le plaisir de decouvrir le trés beau SET "HOBBY TRAIN" remporté au concours de vitesse sur rails LEGO .
 

Et voila , c'est fini...Notre Minifig NICO flane sur le quai de la gare, où le TGV 4402 a repris son service commercial, il cotoie la SWISS-CROC qui sort toute pimpante de son atelier . D'anciennes affiches temoignent de l'expo qui s'est terminée
(voir le site officiel ici) .Il flotte dans l'air un parfum de nostalgie en repensant à ces mois de constructions passés.Ces 3 TGV furent de trés loin les constructions les plus intenses depuis ma sortie du "DARK AGE".
Je profite donc de l'occasion ici pour remercier l'equipe d'afols lyonnais qui sont à l'origine de cette experience passionnante, Denis, Loïs, Xavier , Jac, et j'en oublie surement.On espere vivement qu'il y aura des suites, et je sais qu'on peut compter sur eux pour trouver de nouvelles idées qui feront de ce genre d'épreuve "un classique"des rencontres LEGO.
 
 
 
Le prochain article fera l'objet d'une description technique et plutot historique du TGV 001 .
...à suivre...
 

 
 

Avertissement : Ce site n'est pas affilié ou validé par LEGO ® Company. LEGO ®, LEGOLAND, ALPHA TEAM, BIONICLE, JACK STONE, MINDSTORMS, ROBOTICS INVENTION SYSTEM, SPYBOTICS, CLIKITS, SCALA, BELVILLE le logo LEGO et LEGOLAND sont des marques du groupe LEGO ®